Les principales races d’abeilles d’élevage en France

En Europe, différentes sortes de races d’abeilles sont utilisées pour la production de miel. Ne représentant qu’une proportion minime de la diversité des abeilles, ces races font partie de l’espèce Apis Mellifera. En France, comme le mentionne le site Apiculture.net, les principales races d’abeilles prisées dans le domaine de l’élevage sont la Linguista, la Buckfast et la Carnica.

abeilles

Faire son choix selon le climat et la région

Les caractéristiques des abeilles varient d’une race à l’autre. Si certaines sont douces, d’autres sont plus fécondes, plus travailleuses ou constructrices. Certaines races d’abeilles ont également tendance à résister au froid, aux maladies des abeilles ou aux maladies du couvain par rapport à d’autres.

Pour choisir les races d’abeilles qui conviennent le mieux en matière d’élevage, il est important de tenir compte du climat et de la région dans laquelle vous vivez. Si vous optez pour une race qui n’existe pas ou que très peu dans la région où vous habitez, vous risquez de polluer celles qui sont déjà présentes.

L’abeille jaune ou Linguista

abeille jaune

Provenant de l’Italie, la Linguista ou Mellifera ligustica est couramment appelée « l’Italienne ». De son nom vulgaire « la jaune », cette race se retrouve dans le monde entier et constitue la base des hybridations réalisées par les apiculteurs. Dotée d’un grand potentiel de ponte, elle est protégée en Italie où les importations d’abeilles sont interdites afin d’éviter les pollutions génétiques. A la fois travailleuse, douce et peu essaimeuse, elle possède une longue langue de 6,6 mm lui permettant de récolter le trèfle rouge et une grande quantité de nectar d’acacia.

Frère Adam ou l’abeille Buckfast

buckfast

Cette race d’abeille résulte d’un travail d’hybridation réalisé par le frère Adam, né en 1898 et décédé en 1996, de l’abbaye de Buckfast qui se trouve dans le Devon en Angleterre. Cette hybridation a été effectuée pour donner un nouveau souffle au cheptel de l’abbaye après une épidémie d’acariose. Très prisée par de nombreux agriculteurs, l’abeille Buckfast est dotée d’une langue de 6,3 mm, ce qui ne lui permet pas de butiner efficacement toutes les fleurs à corolles profondes. Néanmoins, elle reste douce, prolifique et essaimeuse.

La carniolienne ou l’abeille carnica

carnica

Très appréciée des apiculteurs alsaciens, la Carniole ou carniolienne, de son nom scientifique Apis Mellifera carnica provient des Alpes autrichiennes et des Balkans. Ayant une couleur grise à première vue, elle peut également arborer de légères couleurs bronze. Cette race d’abeille présente de larges bandes de poils gris. Avec sa langue de 6,5 mm de longueur, elle peut butiner presque toutes les fleurs.